Comeback Kid “Outsider”

Comeback Kid "Outsider"

Comeback Kid

 

Il y a tellement de groupes dans un style comme le punk mélodique hardcore, et je suis sur beaucoup d’entre eux me renverseraient sûrement, mais c´est impossible de tous leur donner l’attention qu’ils méritent. C´est avec un peu en retard, puisque Outsider est déjà la sixième œuvre du groupe canadien Comeback Kid, j’ai eu la chance de les rencontrer. Je connaissais leur existence mais rien de plus. Je dis la chance, car plusieurs fois ce n’est rien de plus, la chance d’écouter quelques riffs par hasard dans le Spotify et tu vas adorer instantanément. La chanson coupable: Somewhere Somehow. Trash riffs, la batterie ferme et rapide, avec des mélodies incroyables et des refrains qui caressent le hardcore mélodique des années 90, sont les ingrédients parfaits pour m’avoir totalement dévoué à la cause.

Puis je décide d´écouter le reste du disque avec ma méfiance habituelle de trouver le reste des morceaux très différents par rapport a ce que je viens d´entendre, ayant peur de vouloir jeter le disque à la poubelle. Mais bon, j’aime faire des erreurs. Il faut dire que depuis l´écoute de Outsider, j´ai comme l impression de déjà savoir ce que ce groupe va me faire ressentir. Tu sais, cette force, cette intensité qui joue avec tes sentiments. Et bien, c ´est exactement ca, je retrouve intensité et force, elles sont présentent dans chacun de leur riffs pointus de guitares et du son de la batterie, elles s’attaquent à la partie la plus animale de ton être, voulant te voir t´embarquer dans un combat hors du commun. Ensuite, au milieu de la chanson, c´est plus ton côté émotionnel qui est touché avec ses mélodies et chœurs qui te donne l´envie de chanter avec des potes accompagné d´une bonne bière fraiche a la main. Un travail vocal extraordinaire d’Andrew Neufeld et de Jeremy Hiebert qui tout au long du disque montre leurs compétences. De la déchirure au rugissement en passant par des moments purement mélodiques.

 

 

Ce style va te faire vibrer, c´est branché et tu vas adoré. Tu y trouvera quelques pistes où la mélodie est n´est pas parfois est un peu incompréhensible, c´est comme ci celle ci avait peur de rencontrer la colère de ces accords croisés et trash comme c´est le cas dans la chanson Throw that Stone ou I’ll Be That. Tu trouveras d’autres titres comme Recover, un double kick de la batterie hxc mélodique, j adore et je suis sur que ca te ramera a ton adolescence. La chanson qui s´appelle Consumed the Vision est pour moi la chanson la plus confuse a mon gout, une vraie structure de rock, c’est vraiment pas mal du tout mais ça n’atteint pas le niveau du reste des chansons, mais elle peut être considérée comme la plus faible de ce disque. 

Il n’y a pas de jour où je n´écoute pas leur disque. C´est comme une addiction, je me shoote de leur musique, hihihi ! Je suis conscient que cela ne peut pas durer longtemps, bientôt un autre médicament entrera sur le marché, mais pour l’instant, J´en redemande. Un plaisir de vous avoir rencontrer Comeback Kid !!!